Welcome to Evently

Lorem ipsum proin gravida nibh vel veali quetean sollic lorem quis bibendum nibh vel velit.

Evently

Stay Connected & Follow us

Entre les mots de ta recherche et nous essaierons de t'aider au mieux.

Qu'es-ce que tu cherches ?

Accompagnement & Insertion

Accompagnement & Insertion: #quoicommentpourquoi ?

L’accompagnement est une démarche qui consiste à guider sans pour autant être dans l’assistanat, l’objectif étant d’autonomiser au maximum. Accompagner quelqu’un répond à un besoin de sa part et vient en complément de sa propre envie d’y répondre : on lui prend la main sans le porter sur son dos. Ce type d’aide peut être apporté dans de multiples domaines socio-économiques : la scolarité, l’orientation, l’émancipation, la mobilité, l’emploi, la formation, la santé…

 

Chacun nécessite des connaissances pointues quant aux solutions qui existent pour chaque problématique rencontrée, c’est pourquoi des professionnels sont expressément formés pour nous orienter à travers nos démarches et notre évolution : conseiller d’orientation, professeur de soutien, infirmière, assistante sociale… On les trouve la plupart du temps au sein d’institutions spécialisées dans leur catégorie telles que Pôle Emploi, les établissements scolaires de l’Education Nationale, le Planning Familial, la Caisse d’Allocations Familiales, et bien d’autres. En France, nous disposons d’un catalogue très riche en offres de ces services (heureusement qu’Internet a une super barre de recherche…). Seul problème : ces structures fonctionnent plus ou moins bien selon leurs méthodes, emplacement, politique, historique… Ce qui impacte l’égalité des accompagnements proposés.

 

Le territoire où se situe la structure va en grande partie déterminer le fonctionnement de ses services. Si le niveau de vie des habitants y est dans la moyenne voire plus élevé, il est probable que l’organisation et la qualité des offres soient plus que correctes. Oui, nous avions dit pas de généralité alors expliquons-nous vite : les territoires concernés par une grande précarité ont bien plus de chances d’être également touchés par d’autres problématiques (chômage, délinquance, mal-logement, détresse psychologique…), ce qui influe bien évidemment sur le nombre de demandes qui sera logiquement en hausse. Renforcer l’offre est donc nécessaire, mais demande aussi un budget conséquent qui manque sur le terrain en question (C.Q.F.D.…). Si vous n’êtes pas convaincus, mieux vaut laisser parler les chiffres : les Centres Médico-Psychologiques (CMP), qui constituent le seul accompagnement médico-psychologique entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale, proposent une aide très inégale selon leur ville d’implantation. En quartiers prioritaires (ou Quartiers Politiques de la Ville), le délai d’attente pour la prise en charge d’un jeune en détresse psychologique est compris entre 6 mois et 1 an et demi, contre quelques semaines à quelques mois pour le reste de la population, sans parler des conditions de travail et du surmenage que doivent endurer les salariés au quotidien.

 

L’accompagnement que l’on propose à la population a donc de grandes conséquences et responsabilités à assumer, d’autant qu’il a pour objectif l’un des enjeux pilier de la politique de notre société actuelle : une insertion à tous les niveaux.
L’insertion est ce qui découle principalement des actions que mènent les professionnels et les acteurs associatifs du social ; elle est un indicateur de prospérité, de bien-être psychologique, et de bon fonctionnement d’un système. En rompant l’isolement et en accompagnant la population à trouver un rôle qui lui convient dans la société, nous participons à faire fonctionner celle-ci : il s’agit donc d’un intérêt individuel et collectif. L’insertion tend à rompre l’entre-soi et l’isolement, en luttant contre ses divers symptômes : décrochage scolaire, chômage, dépression, discrimination, enclavement géographique… En fait, l’insertion est l’objectif de toute action sociale et solidaire : elle permet à tout un chacun de trouver l’écosystème qui lui correspond le plus et d’y prendre part.

 

Des étapes récurrentes permettent aux professionnels et aux acteurs associatifs de nous accompagner dans cette démarche d’insertion : écouter, recenser, identifier, informer, diriger, faire le point, s’assurer que tout va bien, et recommencer si besoin.
Source : http://www.psychanalyse-normandie.fr/spip.php?article676

 

Poster un commentaire